//
Local

Mercredi 17 décembre à partir de 17h, à l’appel du collectif « Jamais sans toit » rassemblement

Il est  plus qu’important que le rassemblement du 17 décembre soit un succès, comme l’a été le dernier devant la PREF. Les pouvoirs publics n’attendent qu’une chose, c’est notre essoufflement, notre perte de soutien populaire.

Soyons nombreux, aux yeux de Carenco, Collomb …et la presse. Surtout que le symbole de ce lieu vide est un de nos arguments qui ne peut être que partagé dans l’opinion publique, vu le scandale de ces bâtiments vides.

Alors, toutes et tous, encore un effort de mobilisation. Avec tout le boulot effectué, en si peu de temps, le rapport de force obtenu, ce serait dommage de faiblir maintenant.

COMMUNIQUE Collectif V.Hugo

 PAS DE SOLUTIONS POUR HÉBERGER DES FAMILLES À LA RUE ?

RENDEZ-VOUS AU 37, 38 , 39 RUE CAZENEUVE (LYON 8)

MERCREDI 17 DÉCEMBRE À 17H

Tram T2 arrêt Villon

Tram T4 arrêt Lumière

Près de quatre semaines après le début des occupations d’écoles sur l’agglomération lyonnaise afin d’accueillir des familles avec enfants qui dormaient dehors, cinq écoles sont toujours occupées (Gilbert Dru 7ème, Painlevé 3ème, Giono 8ème, Victor Hugo 1er et Servet 1er), et seulement 17 familles sur les 70 recensées se sont vues proposer un hébergement. Cette réponse est nettement insuffisante et relève d’un tri sélectif au sein de la misère sociale que le collectif « Jamais Sans Toit » refuse, rappelant que l’hébergement est un droit inconditionnel ( l’article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi stipule : «Toute personne en situation de détresse a accès, sans aucune condition de régularité de situation, à tout moment à un hébergement d’urgence.»).

 Et pourtant il existe de nombreuses solutions à ces quelques situations d’urgence : en effet en 2010 l’Insee recensait 24000 logements vacants sur la seule ville de Lyon. Le collège Jean-Vilar (au moins 6 logements de fonction, Villeurbanne), le collège Maurice-Scève (au moins 3 logements de fonction, Lyon 4ème) et le collège Truffaut (au moins 6 logements de fonction, Lyon 1er) sont vides depuis le 1er septembre 2013, soit plus de 16 mois. Toujours chauffés ces logements de fonction pourraient être utilisés pour accueillir les personnes à la rue. C’est aussi le cas, depuis maintenant 3 ans, d’un immeuble entier situé au 37,38, 39 rue Cazeneuve dans le 8ème arrondissement, qui regroupe une trentaine de logements vides. Il est la propriété du la ville de Lyon et abritait des appartements pour instituteurs jusqu’en 2011. En parfait état de sécurité, il avait été réquisitionné autour du 10 novembre. Cette réquisition avait été rendue publique le samedi 15 novembre lors de la manifestation régionale sur le logement. Le lendemain, le préfet faisait expulser illégalement cet immeuble, l’occupation étant supérieure à 48 heures et se produisant pendant la période hivernale au cours de laquelle les expulsions sont interdites.

C’est pour rappeler que des solutions existent que le collectif « Jamais Sans Toit » invite à se rassembler devant cet immeuble le mercredi 17 décembre à 17h.

Lors d’une audience accordée à la LDH cette semaine, nous apprenons que le directeur de cabinet du préfet M. Amat, menteur au point de déclarer le mercredi 19 novembre qu’aucun enfant ne dormait à la rue, a affirmé que l’une des raisons du manque d’accueil résultait du refus des associations à prendre en charge un nombre supplémentaire de personnes, et qu’il était prêt à ouvrir 120 places supplémentaires si des associations acceptaient cette responsabilité supplémentaire. Là encore, la préfecture se dédouane et fuit ses responsabilités. Les professionnels de l’urgence sociale contactés s’offusquent d’une telle annonce.

À la veille des fêtes de fin d’année, il est grand temps que la préfecture cesse ses mensonges et exerce réellement sa mission qui est d’appliquer la loi et qu’elle offre au plus vite des solutions à toutes les familles recensées par le collectif et dont la liste a été communiqué à M. May Carles (directeur départemental de la cohésion sociale) le jeudi 27 novembre !

La préfecture doit cesser de croire que la perspective des vacances scolaires fera cesser les actions du collectif, une réunion est d’ores et déjà programmée le lundi 5 janvier 2015 et des comités ont déjà annoncé leur volonté de poursuivre les occupations pendant les vacances.

 NOUS, COLLECTIF « JAMAIS SANS TOIT », EXIGEONS :

– Que soient appliqués l’ensemble des droits fondamentaux prévus par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ratifiée par la France en 1989.

 – Que les élèves et leur famille bénéficient d’un logement décent et durable, à proximité de leurs lieux de vie sociale.

 – Que soit délivré à leurs parents, si nécessaire, un titre de séjour portant la mention « vie privée et familiale » permettant l’exercice d’une activité professionnelle

 Le tract à télécharger et faire circuler, merci

Publicités

À propos de frontdegauche Croix-Rousse et Lyon Centre

Collectif Front de Gauche Croix rousse et Lyon Centre. Un collectif rassemblant des militant-e-s des différentes composantes du Front de Gauche, des militants et militantes appartenant à des associations, des syndicats, engagées dans des combats, antiracistes, féministes , écologistes… Notre collectif prend ses racines dans la campagne du NON au traité européen et a poursuivi son action, sa réflexion; il a participé aux différentes campagnes pour les élections (européennes, régionales) depuis lors.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :