//
national

L’Organisation Femmes Égalité, nouvelle venue au Front de gauche

Une alternative politique, anti-libérale, offensive et unitaire est nécessaire.
Elle ne peut se construire sans la participation des femmes des milieux populaires.

Un extrait de l’article que vous retrouverez sur le site : Place au peuple!

« Quatre années qui ont signifié pour les femmes extension de la précarité, du temps partiel et de la pauvreté.
La violence des attaques s’est renforcée. Le chômage a explosé : il est devenu de masse, touchant plus de 4 millions de personnes. Les femmes sont victimes des plans de licenciements, mais c’est principalement la précarité, le temps partiel et la pauvreté qui les touchent de plein fouet.

Le temps partiel est en pleine expansion, 81,9% des travailleurs concernés sont des femmes. Elles sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à se voir imposer le temps partiel et des horaires flexibles.
La pauvreté progresse au galop. Les femmes représentent 80% des travailleurs pauvres, soit 2,5 millions de travailleuses. Pour nous, ce ne sont pas là que des données statistiques. Pour nous, c’est une réalité, c’est notre quotidien ! Les femmes des quartiers populaires travaillent dans le nettoyage, le commerce, les services à la personne, la restauration … Elles touchent des salaires entre 600€ et 800€. Et le plus souvent, elles sont seules avec des enfants à charge.
L’entreprise de destruction du système des retraites s’est poursuivie. Le travail du dimanche s’est banalisé. Travailler plus, être plus exploitée, travailler le week-end, travailler plus longtemps dans la vie, tout cela pour gagner moins, pour se retrouver jetée à la rue, ou pour toucher des retraites de misère après des années de travail ! Voilà les perspectives qui nous sont proposées à TOUTES, que nous soyons travailleuses du public comme du privé, que nous travaillions dans une grande ou une petite entreprise, que nous soyons françaises ou immigrées. Et le sort réservé aux travailleuses sans papiers, les plus précaires parmi les précaires, est encore plus dur.

La destruction des services publics a aggravé les inégalités.
Nous assistons à la destruction accélérée des services publics. L’objectif de l’État est de faire des économies pour réduire les déficits publics. Des économies : oui, sur le dos des familles populaires, tandis que les cadeaux fiscaux pour les plus riches demeurent. Ce sont les services publics qui, pendant des décennies, ont permis de créer des millions d’emplois pour les femmes dans l’Éducation nationale, la santé, la poste, l’aide sociale. Mais les services publics sont aussi synonymes de suivi gynécologique, d’accès à la contraception, de pouvoir choisir d’avoir un enfant, d’accoucher en toute sécurité, de suivi des nouveaux nés, de socialisation de la garde des enfants en bas âge… Tout cela, ce sont autant d’atouts pour les femmes qui sont aujourd’hui menacés. » »

Lire la suite sur le site: Place au peuple!

 

Publicités

À propos de frontdegauche Croix-Rousse et Lyon Centre

Collectif Front de Gauche Croix rousse et Lyon Centre. Un collectif rassemblant des militant-e-s des différentes composantes du Front de Gauche, des militants et militantes appartenant à des associations, des syndicats, engagées dans des combats, antiracistes, féministes , écologistes… Notre collectif prend ses racines dans la campagne du NON au traité européen et a poursuivi son action, sa réflexion; il a participé aux différentes campagnes pour les élections (européennes, régionales) depuis lors.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :