//
Cantonales

Questions à Aline Guitard et Jean-Vincent Jehanno

Afin de mieux nous présenter, nous avons pensé demander à un observateur attentif de la vie Croix-Roussienne de nous éclairer quant à vos attentes. Robert LUC, écrivain, correspondant de presse, créateur des nouvelles bambanes sur notre quartier, engagé pour la défense du patrimoine des Canuts, a bien voulu nous faire part de ses questions :

Robert Luc : Une large majorité des habitants des grandes villes se demande à quoi peut bien servir un conseiller général. Alors votre candidature a-t-elle simplement comme objet une présence aux élections ?

Aline Guitard : On associe effectivement plus souvent le « canton » à une zone rurale, mais les compétences du Conseil Général sont très importantes et concernent bien tous les habitants du Département ! C’est lui qui finance les collèges, lui qui gère le RSA (ex RMI) et les allocations pour les personnes âgées (APA). Il intervient dans la politique familiale, le quotidien des personnes en situation de handicap et la petite enfance avec la PMI…Autant de domaines qui touchent les Croix-Roussiens ! Il est vrai aussi que la confusion des habitants est entretenue par le cumul de responsabilités de nos élus : qui sait qu’à la Croix-Rousse le Maire est également le Conseiller Général élu de l’arrondissement ? Nous sommes résolument pour le mandat unique, aussi nous engageons nous à n’exercer qu’un seul mandat.

Robert Luc : Les gens ont souvent l’impression que les candidats sont sensibles à leurspréoccupations uniquement pendant la campagne électorale. Faites-vous exception à la règle ?

Jean-Vincent Jéhanno : Les habitants nous connaissent déjà bien pour nous rencontrer régulièrement dans les associations et/ou les conseils de quartiers, dans les commerces tout simplement ; mais aussi sur le marché, au métro, où nous nous faisons le relais de leurs attentes sociales : contre le chômage, l’allongement de la durée du travail, pour le droit à une retraite digne dès 60 ans, contre la privatisation de la Poste et pour la défense des Services Publics, pour le maintien des commerces de proximité de qualité et de l’artisanat sur l’arrondissement. En ce qui me concerne, ancien élu, j’ai eu à cœur d’être toujours très proche du « territoire » : bien sûr, les électeurs nous dirons ce qu’ils en pensent !

 Robert Luc : Les collèges sont de la compétence du conseil général. Quelles sont les priorités qui vous semblent urgentes dans ce domaine ?

Aline Guitard : Il faut en finir avec les fusions de collèges : le Conseil Général n’a de cesse d’accompagner la politique nationale de suppression des postes, en regroupant des établissements, voire en les fermant. On sait que les élèves réussissent mieux dans de petites structures, proches de leurs lieux de vie, dans des classes allégées. Les établissements manquent demoyens pédagogiques : Ils réduisent leurs achats, diminuent les crédits photocopies, alors que lesmanuels scolaires ne sont pas renouvelés. Le nombre d’enseignants recule pendant que le nombre d’élèves augmente.

Robert Luc : De gauche vous n’êtes certainement pas insensible à l’histoire sociale liée aux canuts du XIXème siècle. Pourtant on ne peut pas dire que ce sujet passionne les édiles. Quand pensez-vous ?

Aline Guitard : Trop souvent on se limite à rendre hommage à la qualité du travail de la soie des canuts, tout en évoquant furtivement leurs « révoltes ». Or, les Canuts sont bien plus que cela, comme première révolte ouvrière mondiale et pour l’histoire de Lyon. Ils se sont battus pour la dignité, celle de tous les travailleurs que le système industriel naissant mettait dans la misère. Ils ont oeuvré pour le droit de se syndiquer et de s’exprimer, en particulier avec leur journal L’Écho de la Fabrique. On est loin de l’image, trop folklorique, dans laquelle on les cantonne ! A côté des actions à amplifier pour conserver le patrimoine, faire vivre les métiers et le savoir-faire, il est urgent qu’un espace digne de ce nom soit consacré à cette mémoire ouvrière, qu’un véritable Musée des Canuts voit le jour…à moins que leur esprit de rébellion fasse encore peur !

Robert Luc : Le canton de la Croix-Rousse change sociologiquement. Avez-vous quelques propositions pour éviter qu’il ne devienne un « village dortoir » voire un village dortoir de luxe ?

Jean-Vincent Jéhanno : Si des efforts sont faits pour développer les logements sociaux sur Lyon, le Département ne joue pas son rôle: L’OPAC du Rhône doit se réveiller et y apporter sa contribution, notamment sur l’arrondissement. C’est le moyen de maintenir la mixité sociale et d’y loger ceux qui y travaillent. Par ailleurs, la politique économique du Département, faite de saupoudrage, est indigente. Aucune volonté d’accompagnement au développement de l’artisanat, du commerce de proximité et de l’économie sociale et solidaire ne se manifeste. Nous proposons un partenariat entre le Département et la Région, moteur de plans structurés, pour le maintien et la création d’emplois.

Publicités

À propos de frontdegauche Croix-Rousse et Lyon Centre

Collectif Front de Gauche Croix rousse et Lyon Centre. Un collectif rassemblant des militant-e-s des différentes composantes du Front de Gauche, des militants et militantes appartenant à des associations, des syndicats, engagées dans des combats, antiracistes, féministes , écologistes… Notre collectif prend ses racines dans la campagne du NON au traité européen et a poursuivi son action, sa réflexion; il a participé aux différentes campagnes pour les élections (européennes, régionales) depuis lors.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :